17 mars 2019
Hommes, femmes, adolescents, enfants, bébés mêmes, nous tous, qui gisons au fond de l’océan, qui continuons, depuis 23 ans, à nous entasser sur le plancher du lagon de la 4ème Comore à nourrir les requins, les poissons et les organismes marins, tous ensemble, NOUS ACCUSONS devant le TRIBUNAL MONDIAL de l’Histoire et de l’Humanité tous ceux qui nous ont conduits à une mort affreuse et imméritée, sans jamais se poser de questions sur la légitimité de leurs actes (criminels),
17 mars 2019
Le Mongozi a-t-eu tort de s'attaquer aux grands propriétaires terriens?